On en entend parler à la radio, dans les gares, sur Internet… mais à quoi riment ces audio livres ? A priori, ça sonne plutôt comme un non-sens : après tout, un livre, ça se lit… Pourtant près d’un Français sur cinq en a déjà écouté. Et si la tradition du récit oral renaissait de ses cendres pour nous inviter au voyage, à la découverte, au rêve, depuis notre canapé, notre voiture, ou notre salle de gym ?

Non, vous en êtes certain(e), aucune chance de vous laisser convaincre. Eh bien, vous pourriez revenir sur cette idée. On prend le pari ?

Qu’est-ce que c’est ?

Un audio livre (ou livre audio, c’est selon), c’est tout simple, c’est l’enregistrement d’un livre lu par quelqu’un. En général, le lecteur retenu pour l’exercice est soit un comédien, soit l’auteur du texte.

Quel est le but ?

C’est principalement la dimension de temps qui est en jeu, mais pas uniquement : l’objectif est de connaître l’histoire quand on n’a pas le temps, la patience ou l’envie de se poser tranquillement pour lire un livre. 

D’un autre côté, le recours au livre audio permet de découvrir autrement un texte, une histoire, que l’on soit un lecteur aguerri ou non. Il permet donc à la fois un divertissement intelligent et la démocratisation des grands classiques et des textes difficiles. 

Pourquoi un tel succès ?

Évidemment, le premier argument, c’est le gain de temps, parce qu’on peut écouter une histoire en faisant sa vaisselle, en cuisinant, en faisant son jogging, … Même si la crise sanitaire a rebattu les cartes sur de nombreux plans, la vie active comme la retraite, c’est souvent faire énormément de choses dans une journée, et avoir le sentiment de n’avoir pas une minute à soi. Alors pour satisfaire sa curiosité face à une histoire ou un sujet, il faut reconnaître que se faire faire la lecture, c’est bien pratique. 

D’autre part, ce processus permet de remédier à des difficultés de lecture. En effet, un lecteur lent ou maladroit peut porter de l’intérêt à des œuvres sans pour autant oser les affronter, par manque de temps ou de confiance en soi. L’oralité permet de retrouver un plaisir, et peut-être aussi de la motivation à surmonter un écueil. Il n’y a qu’à songer à tous les lecteurs d’ordinaire frileux qui, sans limite d’âge, ont fini par se mesurer aux livres de la série Harry Potter, en dépit de leur longueur, après avoir découvert l’histoire au cinéma ou en récit (on vous parle de la “Harry Potter Mania” dans un autre article)… 

Évidemment, on peut se dire que l’interprétation du comédien risque d’influencer notre perception de l’histoire. Mais elle peut aussi nous orienter vers des aspects qui seraient restés insoupçonnés à la lecture. Personnellement, si je n’avais pas entendu lire des extraits d’À la recherche du Temps perdu, de Marcel Proust, et avec cette gourmandise dans la voix du locuteur qui se délectait de ce qu’il allait dévoiler, je n’aurais jamais imaginé y trouver tant de facéties. Oui, vous avez bien lu : il y a de l’humour chez Proust ! Cette révélation m’a donné envie de me plonger dans ses textes – en les feuilletant, cette fois-ci.

En y réfléchissant, recourir à un livre audio c’est l’intermédiaire entre aller au cinéma ou au théâtre et lire. D’ailleurs, on peut y trouver un parallèle avec les pièces et créations radiophoniques prisées jusque dans les années 1960. En quelque sorte, c’est un peu comme aller au spectacle les yeux fermés : il y a de quoi inviter au voyage, de quoi laisser cours à son imaginaire, même sans lire soi-même. 

Et puis il y a aussi le plaisir de l’écoute, de la voix, du jeu. Lorsque l’on est sensible à une voix, pour une raison ou pour une autre, ou encore à un jeu d’acteur, on savoure d’autant plus la découverte (ou la redécouverte) de l’histoire. Et lorsque l’auteur déclame lui-même, quel plaisir d’entendre l’intonation qu’il imaginait, lorsque le texte naissait sous sa plume (ou plutôt sur son clavier, vous aviez compris )!

Enfin, et c’est peut-être le point le plus doux, l’audio livre permet de revenir aux histoires qu’on nous lisait dans l’enfance. En somme, c’est aussi une façon, pour vos enfants et petits-enfants, de perpétuer un souvenir dans lequel vous avez sans doute joué un rôle clé.

Détente, démocratisation du savoir et de la culture, nouvel angle d’analyse d’une œuvre, madeleine de Proust : il m’est avis que vous serez dorénavant plus indulgents avec les adeptes des livres lus… je me trompe ? 😉 

Où en trouver ? (un bon plan se cache sous ces lignes)

On en trouve des milliers, gratuits, à télécharger sous forme de “fichiers MP3” (comme pour la musique) sur des sites comme https://www.litteratureaudio.com (souvent lus par des bénévoles). 

Si vous voulez le plaisir d’écouter d’excellents comédiens, la Fnac vous permet de télécharger des livres audio payants et de les écouter dans l’application “Kobo by Fnac”. Les quelques étapes à suivre sont détaillées sur leur site, ici.

Bonus

Et parce que c’est vous, on vous en conseille deux, lus par des virtuoses : 

Une colonne de feu, de Ken Follett, lu par Lionel Bourguet, Kobo. Une colonne de feu Livre audio de Ken Follett – 9782367625430 | Rakuten Kobo FranceLe Parfum, de Patrick Süskind, lu par François Berland, Kobo.  Le parfum Livre audio de Patrick

SENIOR SESSION – par Digital Strategist – © 2022
Toute reproduction inte
rdite – Copyright 2022

Write A Comment